USEA 

PATROUILLEURS

Au sein du réseau USEA, nous estimons que la nouvelle génération, les enfants et les jeunes sont les leaders de demain. Par conséquent, il est de notre responsabilité de nous connecter avec les jeunes et d'introduire des principes éthiques et moraux de conservation marine et de mouvement anti-captivité des cétacés dès leur jeune âge.

 

Pour réaliser cette connexion, USEA envisage de créer un programme éducatif interactif sous forme de jeux vidéo, de dessins animés, de bandes dessinées et d'applications téléphoniques pour promouvoir l'importance de PRÉSERVER L'ENVIRONNEMENT MARIN.

Un long chemin nous attend, mais nous croyons fermement que l'accès à l'enseignement des sciences de la mer est un droit qui doit être accessible à tous. Dans notre vision, l'importance des ambassadeurs, patrouilleurs, plongeurs et académies du réseau USEA est sans aucun doute un élément crucial de notre alliance.

Un patrouilleur USEA est un observateur, conducteur de bateau ou capitaine professionnel et expérimenté d'un navire qui surveille respectueusement son environnement, rapporte et recueille des données lors de ses activités sur la mer, l'océan, la rivière ou le lac.

Nos patrouilleurs sont formés professionnellement et appliquent les techniques d'approche en bateau USEA tout en observant  l'activité des mammifères marins, leur comportement, leur alimentation ou leur socialisation pendant les vues de dessus. Un patrouilleur USEA fait la promotion de son expérience et de ses activités sur les réseaux sociaux de USEA , avec également des articles ou des reportages photo de son voyage.

Sur le terrain, un patrouillleur USEA devrait contrôler le bon comportement des bateaux d'observation des baleines, signaler et documenter les bons et les mauvais comportements avec des articles écrits, des photos ou des vidéos.

CATHY

LACOURBAS .

 

Cathy, "Ocean Shieldmaiden" a été sensibilisée à la protection des océans dès son plus jeune âge, et sa passion pour la mer s'est renforcée depuis son arrivée sur l'île de Guadeloupe.

À partir de 2003, elle a consacré son temps en tant que volontaire écologique, gardant les îlots de «Petite Terre» , surveillant les tortues, organisant des relevés et travaillant également comme observatrice de mammifères marins.

 

En 2015, Cathy a créé son association dénommée "Breach Antilles", avec pour principal objectif de proposer des missions spécifiques, dédiées aux cétacés et à la protection des océans.

Ces missions sont construites vers l'accompagnement et l'éducation marine d'adolescents issus de milieux sociaux défavorisés.

 

Pendant une dizaine d'années, Cathy a travaillé avec des experts comme Nadège Gandilhon qui est doctorante. biologiste marin ou avec Olivier Adam qui travaille comme chercheur bio-acoustique. Ils ont beaucoup appris à Cathy en termes de reconnaissance visuelle et acoustique des cétacés.

 

En même temps, nager avec les cachalots, les dauphins, les pseudorques et les orques est devenu la véritable passion de Cathy. En 2018, elle a rejoint l'équipe ORCA NORWAY et USEA en tant que pilote de bateau et plongeuse de sécurité.

ALAN

HOBBES .

 

Le capitaine Alan «Hobbes» Buchanan est capitaine de surveillance des baleines depuis plus de 16 ans. Depuis 7 ans, il possède et exploite sa propre entreprise à Friday Harbor sur l'île de San Juan, dans l'État de Washington. Il exploite des bateaux depuis l'âge de 14 ans, où il a commencé sur la Tamise en Angleterre. En tant qu'ancien sous-officier d'un régiment d'élite de l'armée britannique, Hobbes espère équiper son navire de vétérans pour documenter les violations et répondre aux urgences.

 

Après 16 ans en tant que tour-opérateur d'observation des cétacés, sa passion pour les baleines l'a amené à créer Orca Protection & Rescue (OPR), une nouvelle organisation visant à aider à sauver les baleines et la faune de la mer de Salish. Le OPR se concentre sur la réglementation et l'application des lois sur l'observation des baleines, les toxines provenant du ruissellement des eaux pluviales, les débris marins et l'élimination des plastiques.

 

Lorsque le capitaine Hobbes a commencé sa carrière commerciale d'observation des baleines en 2002, il n'y avait que 15 à 20 navires engagés avec environ 90 orques qui constituaient la population d'orques résidents du Sud (SRKW). Aujourd'hui, plus de 100 bateaux d'observation des cétacés patrouillent sans cesse dans une mer où survivent seulement 75 orques, autour des îles San Juan, Anacortes, Everett, Seattle, Port Townsend, Victoria, White Rock, Sooke, Nanimo, Vancouver et d'autres petites villes canadiennes. "Les chercheurs ont découvert que les orques changent de comportement et cessent de se nourrir lorsque de nombreux bateaux et du bruit sont autour d'eux, pas étonnant qu'elles meurent de faim."

NOUS CONTACTER

251 Chemin du Conjat
40280 Bretagne-de-Marsan

France

info@usea-diving.com

+33 (0)6 09 76 91 59

SUIVEZ NOUS

  • Facebook
  • YouTube

Copyright ©2020 USEA